OUTILS DE BASE

Définition:

Une variable est un élément essentiel dans un programme, une variable peut prendre la valeur d’un entier, d’un nombre décimal, d’une chaîne de caractères, d’une liste, ………..

L’affectation consiste à attribuer une valeur à une variable : v=3 signifie que la variable v contient le nombre entier 3.

Nom Exemple Signification
int
v = 2 Un nombre entier
float
v = 1.5 Un nombre décimal
string
v = « du texte » Une chaîne de caractères
list
v =\(\mathbf{\ \lbrack 1,2,3,4,5\rbrack}\) Une liste de nombres entiers
booleen
v = True Un VRAI ou FAUX

Remarques :

v = "123456"
v est une chaine de caractères, la variable v stocke du texte.
2.5 est l’écriture de :math:`2,5`
_images/blanc1.png_images/titreprint.PNG

Affecter et afficher :

Voyons comment nous pouvons définir une variable et lui affecter une valeur. Les termes « affecter une valeur » ou « assigner une valeur » à une variable sont équivalents. Ils désignent l’opération par laquelle on établit un lien entre le nom de la variable et sa valeur (son contenu). En Python comme dans de nombreux autres langages, l’opération d’affectation est représentée par le signe égale «** =** ».

v = 8
_images/image8.png
message = "du texte"

Les deux instructions d’affectation ont pour effet :

  • Créer et mémoriser un nom de variable ;
  • Lui attribuer un type bien déterminé ;
  • Créer et mémoriser une valeur particulière ;
  • Établir un lien entre le nom de la variable et l’emplacement mémoire de la valeur correspondante.
Commande Effet
print("texte")
Affiche le mot texte
#commentaire
Insère un commentaire dans le programme, mais il ne s’affiche pas
print(a)
Affiche la valeur de la variable a
v=input("Entrer un entier")
Affiche la phrase Entrer un entier et attend que l’utilisateur entre une valeur
_images/blanc1.png_images/titrereserve.PNG

Noms de variables et mots réservés en Python :

Les noms de variables sont des noms que l’on choisit librement. Il faut s’efforcer cependant de bien les choisir : de préférence assez courts, mais aussi explicites que possible, de manière à exprimer clairement ce que la variable est censée contenir.

Par exemple, des noms de variables tels que compteur, cmpt ou cpt conviennent mieux que x pour exprimer un compteur.

Un bon programmeur doit veiller à ce que ses lignes d’instructions soient faciles à lire

Sous Python, les noms de variables doivent en outre obéir à quelques règles simples : un nom de variable est une séquence de lettres et de chiffres

\(\mathbf{(0\ \ \rightarrow \ 9)},\) qui doit toujours commencer par une lettre.

Seules les lettres ordinaires sont autorisées. Les lettres accentuées, les cédilles, les espaces, les caractères spéciaux tels que $, #, @,etc. sont interdits, à l’exception du caractère _ (souligné).

La casse est significative (les caractères majuscules et minuscules sont distingués).

Attention : Alice, alice, ALICE sont donc des variables différentes. Soyez attentifs !

Prenez l’habitude d’écrire l’essentiel des noms de variables en caractères minuscules (y compris la première lettre). Il s’agit d’une simple convention, mais elle est largement respectée. N’utilisez les majuscules qu’à l’intérieur même du nom, pour en augmenter éventuellement la lisibilité, comme dans tableDesMatieres. En plus de ces règles, il faut encore ajouter que vous ne pouvez pas utiliser comme nom de variables les 35 « mots réservés » ci-dessous (ils sont utilisés par le langage lui-même).

En python 3.5 deux nouveaux mots réservés :

async await

En python 3.4:

  False None True and as assert break class continue def del elif else except finally for from global if import in is lambda nonlocal not or pass raise return  try while with yield


La fonction print( )

Elle permet d’afficher n’importe quel nombre de valeurs fournies en arguments (c’est-à-dire entre les parenthèses). Par défaut, ces valeurs seront séparées les unes des autres par un espace, et le tout se terminera par un saut à la ligne. Vous pouvez remplacer le séparateur par défaut (l’espace) par un autre caractère quelconque (ou même par aucun caractère), grâce à l’argument sep (ligne 4 et 5).

programme Résultat
print("Bonjour", "à", "tous", sep ="\*")
Bonjour\*à\*tous
print("Bonjour", end= " ")
print("à tous")
Bonjouràtous

On peut remplacer le saut à la ligne par l’argument end : (ligne 9)

Exemple 0202 :

_images/image9.png
Exemple d'utilisation de sep
Bonjour*à*tous
Bonjouràtous
Exemple de l'utilisation de end
   
_images/blanc1.png_images/titreinput.PNG

la fonction input( )

La plupart des scripts élaborés nécessitent à un moment ou l’autre une intervention de l’utilisateur (entrée d’un paramètre, clic de souris sur un bouton, etc.).

Dans un script en mode texte (comme ceux que nous avons créés jusqu’à présent), la méthode la plus simple consiste à employer la fonction intégrée input(). Cette fonction provoque une interruption dans le programme courant. L’utilisateur est invité à entrer des caractères au clavier et à terminer avec <Enter>.

Lorsque cette touche est enfoncée, l’exécution du programme se poursuit, et la fonction fournit en retour une chaîne de caractères, (string) correspondant à ce que l’utilisateur a saisi. Cette chaîne peut alors être assignée à une variable, convertie, etc.

On peut invoquer la fonction input() en laissant les parenthèses vides. On peut aussi y placer en argument un message explicatif destiné à l’utilisateur.

_images/blanc1.png_images/titrepdbase.PNG
_images/image10.png
``Entrer une phrase : la programmation``
``Entrer un mot : facile``
``la programmation programme facile = la programmation facile``
_images/blanc1.png_images/titrecalcul.PNG

Additionner, soustraire, diviser, ………deux variables entre elles.

Opération Exemple Résultat Notes
Addition
\[\mathbf{10\ + \ 5}\]
\[\mathbf{15}\]
rien
Soustraction
\[\mathbf{10\ - \ 5}\]
\[\mathbf{5}\]
rien
Multiplication
\[\mathbf{10\ *\ 5}\]
\[\mathbf{50}\]
rien
Exposant
\[\mathbf{10\ **\ 2}\]
\[\mathbf{100}\]
attention, taille des variables
Division euclidienne
\[\mathbf{10\ //\ 5}\]
\[\mathbf{2}\]
attention c’est une division euclidienne (deux nombres entiers)
Division décimale
\[\mathbf{10\ /\ 5.0}\]
\[\mathbf{2.0}\]
un des deux doit être de type float
Modulo
\[\mathbf{10\ \%\ 5}\]
\[\mathbf{0}\]
reste de la division entière
_images/blanc1.png_images/titrecomparer.PNG

Permettent de comparer des nombres. Le résultat d’une opération de comparaison est un booléen :

(True ou False, Vrai ou Faux)

Symbole Signification Exemple Résultat
==
est égal à
1 == 2
False
!=
n’est pas égal à
1 1= 2
True
<
est inférieur à
1 < 2
True
>
est supérieur à
1 > 2
False
>=
est supérieur ou égal à
1 >= 2
False
<=
est inférieur ou égal à
1 <= 2
True
Opération Exemple Résultat Notes
Transtypage
ch = str(34=
34
ch est une chaîne de caractères;
 
nb=int("34")
34
nb est un nombre entier
 
db=float("3.4")
3.4
db est un nombre décimal
_images/blanc1.png_images/titreconvertir.PNG
int() transforme une chaine de caractères en nombre entier.  
_images/image11.png
Entrer un nombre entier : 21
Entrer un nombre entier : 35
21 * 35 = 735
float() transforme une chaine de caractères en nombre décimal  
_images/image12.png
Entrer un nombre décimal: 2.3
Entrer un nombre décimal: 1.2
2.3 + 1.2 = 3.5